Recherche

M’inscrire à l’infolettre

Soyez les premiers informés de nos événements, nouvelles et concours! Inscrivez-vous à l’infolettre

Ciné-Moi #7 | Capharnaüm

Ciné-Moi, un croisement entre un club de lecture, un club de cinéma et des conférences sur la santé mentale.

Dans un échange avec l’animatrice et l’invité(e), les participants sont amener à s’exprimer sur les émotions que le film a suscitées en eux et ainsi enrichir la discussion.

Comme dans les cercles de lecture, le film doit être visionné individuellement avant l’événement. Toutefois, des extraits du film faisant l’objet de la rencontre seront présentés lors de l’activité. 

Comment ça fonctionne?


Exceptionnellement, afin de respecter les mesures sanitaires liées à la COVID-19, vous devez effectuer une réservation si vous souhaitez assistez au Ciné-Moi. Le nombre de sièges est limité, réservez vite votre place!

Réserver votre place!

Samedi 3 octobre de 10 h à 12 h | Théâtre Centennial (2600, rue College)

Avec sa caméra nerveuse, collée au réel et son approche presque documentaire, Capharnaüm nous fait plonger dans un Beyrouth qu’on ne nous montre pas souvent. Véritable personnage, la ville, avec toutes les misères qu’elle contient, devient le théâtre où se déploie la mise en abyme de la survie dans la survie, de la souffrance qui outre-passe les frontières, les territoires et les papiers. On y découvre la subjectivité de ceux dont l’existence se résume à la quête quotidienne d’un équilibre précaire, d’un bout de réconfort, d’un coin de ciel où jeter un peu d’espoir.

L’oeuvre de Labaki nous permet un accès direct à leur souffrance intime, à leur désarroi certes, mais aussi à leur quête instinctive d’amour, de sens et d’identité. L’enfance y est exposée comme première sacrifiée à l’autel des conflits, des négligences et des mésententes politiques dans cette région du monde.

Nous vous convions à un échange riche avec nos invités, dans lequel nous nous intéresserons notamment aux réalités portées par ce film puissant, à la charge symbolique qui s’en dégage et, finalement, aux différents messages qu’il peut contenir, pour le Liban, mais pour le reste du monde aussi.

 

LE FILM

capharnaum

CAPHARNAÜM
de Nadine Labaki

À l’intérieur d’un tribunal, Zain, un garçon de 12 ans, est présenté devant le juge. À la question : « Pourquoi attaquez-vous vos parents en justice ? », Zain lui répond : « Pour m’avoir donné la vie ! ». Capharnaüm retrace l’incroyable parcours de cet enfant en quête d’identité.

Découvrez la bande-annonce

LE PSY

william_semaan

WILLIAM SEMAAN

William Semaan est médecin spécialiste en psychiatrie, Libano-Canadien et professeur agrégé à l’Université de Sherbrooke. Il œuvre au sein de la Faculté de médecine comme clinicien, s’intéresse aux recherches épidémiologiques, principalement en lien avec le suicide, et il est également chef de service au Département de psychiatrie.

Monsieur Semaan est né au Liban et a habité à Beyrouth. Il a vécu la guerre au Liban, soit la guerre civile déchirante et les conflits sanglants fraternels et, par conséquent, a perdu des amis et des proches pendant cette période.

Durant son parcours, il a voyagé en France pour parfaire sa formation complémentaire, puis il a travaillé comme médecin spécialiste dans la région parisienne. En plus des intérêts professionnels, il s’intéresse également aux activités artistiques soit la lecture, la musique, le chant et il participe aussi aux discussions sur des œuvres cinématographiques avec ses collègues psychiatres.

L’ANIMATRICE

Nathalie Plaate

NATHALIE PLAAT

Nathalie Plaat est psychologue et autrice. Elle a notamment publié Les Sublimes en 2018, aux côtés d’Adèle Blais et co-dirigé le recueil de récits de naissance Déchirures et dentelles en 2017 avec Sophie Arcand. En 2020, elle a publié une série de chroniques hebdomadaires intitulée La sagesse des crabes dans les quotidiens La Tribune et le Soleil.

Sensible aux enjeux contemporains touchant la santé mentale collective, elle prend régulièrement parole dans l’espace public sur ce thème.

Dans le cadre du Ciné-Moi, elle assurera l’animation mettant en lien le cinéma et la vie psychique, tout en veillant à la mise en place d’un espace de parole libre, centré sur la question du sens de nos souffrances humaines.

Crédits photo : Kim Gaudreau

Et l’invitée spéciale

SYLVANA AL BABA DOUAIHYSylvana Al Baba Douaihy

Sylvana Douaihy est coordonnatrice générale de la Chaire UNESCO en prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violents. Elle est ingénieure titulaire d’un master en multimédia et réseaux de l’Université des pères Antonins au Liban (2007). Bien qu’elle soit formée en génie multimédia, initialement, Sylvana fait preuve d’une passion profonde pour la politique, la religion et la modernité. Pour cela, elle vient de déposer une thèse de doctorat en études du religieux contemporain, à l’Université de Sherbrooke, sous la direction du Pr Sami Aoun. Sylvana est également enseignante au programme de formation continue en cyber sécurité et sécurité intégrée au Cégep de Sherbrooke.