Recherche

M’inscrire à l’infolettre

Soyez les premiers informés de nos événements, nouvelles et concours! Inscrivez-vous à l’infolettre

Invités 2018

Mercredi 11 avril

Projection du film Louis! Louis! Louis!

15 h – La Maison du Cinéma

Philippe Frenette-Roy

Réalisateur du film Louis! Louis! Louis!

Originaire de Montréal, Philippe Frenette-Roy a découvert la passion du cinéma à l’âge de 13 ans alors qu’il faisait des petits films avec sa soeur. Ayant étudié le cinéma à l’Université du Québec à Montréal, Philippe apprécie le travail dans des équipes restreintes, ce qui laisse place à une plus grande liberté et créativité. Âgé de 28 ans, le réalisateur et scénariste se passionne tant pour les comédies absurdes que pour le vécu et les histoires humaines. Il a remporté en 2016 le prix du meilleur documentaire au Festival des Films du Monde de Montréal avec son premier long-métrage documentaire, «Albert et Alma en seize temps». Cette fois-ci, il vous présente le personnage unique qu’est Louis de Ville Mercier dans son deuxième long-métrage documentaire.


Soirée estrienne

18 h 30 – La Maison du Cinéma

Jean-Benoît Baron

Réalisateur du film S’inventer la vie qu’on veut – Madeleine Audette

Jean-Benoît Baron est un réalisateur et directeur photo sherbrookois bien établi, fort de plus de 10 ans d’expériences concrétisées par la construction d’un réseau de liens étroits avec des gens influents du milieu artistique et de la vidéo. Il a étudié à L’inis et suivi des formations à l’AQTIS. Il compte parmi ses projets des court-métrages, des documentaires, des publicités et des collaborations artistiques. Son dernier court-métrage, Lundi, a été présenté au Festival cinéma du monde de Sherbrooke en 2017.

Louis-Charles Blais

Réalisateur du film Le dernier jour

Louis-Charles Blais est un jeune réalisateur, directeur photo et acteur de la région de Sherbrooke. Il a développé l’art du cinéma depuis l’âge de 13 ans, en participant à certains Kabarets et en produisant des courts métrages traitant de sujets dramatiques.

Joffrey Corboz

Réalisateur du film À côté de la track

Joffrey Corboz a commencé son parcours cinématographique à 18 ans. Il a tout d’abord pris part à un programme d’insertion sociale en vidéo au centre des jeunes de la rue Pops de Montréal pour ensuite être stagiaire en production vidéo au magazine L’itinéraire et à la maison des jeunes de la rue de Québec. Par la suite, s’éloignant de la caméra pour vivre de voyage et de nature durant quelques années, il a été sélectionné pour faire partie de la cohorte 2012 de la Course Évasion autour du Monde. Il a alors passé 2 mois autour du globe à réaliser des courts métrages pour la télévision, le tout après avoir suivi une brève formation en vidéojournalisme à L’inis pour se préparer à ce périple. Suite à cela, il a fondé sa propre entreprise de production vidéo nommé VIDÉOSIS MÉDIA où il a dernièrement été vidéaste pour le Festival de la Chanson de Granby et concurrent pour la Course des Régions Pancanadiennes.

Matthew Gaines

Réalisateur du film Et puis, plus rien

Matthew Gaines est bachelier en études Littéraires et Culturelles de l’UdeS. Il a étudié au deuxième cycle en Littérature Comparée de l’UdeM. Réalisateur depuis 2016, il est passionné de mouvement et de la poésie du quotidien.

Guy St-Pierre

Réalisateur du film Un homme et son violon

Nommé aux Gémeaux 2015 pour le prix Meilleure musique originale : fiction ainsi qu’à l’ADISQ 2017, Guy St-Pierre a composé la musique de dizaines de productions télévisées et de films diffusés sur la SRC, Historia, Canal Vie, Canal D, Télé-Québec et TFO. En 2011 il devient vidéaste et développe un nouveau concept de film muet avec musiciens « live ». Avec l’aide de bourses du CALQ et du Conseil des Arts de Longueuil, il crée en 2012 Concerto pour caméra et piano, son 1er film-concert avec 9 musiciens sur scène. Ses plus récents projets Je Suis et Une année en 5 temps ont également reçu des bourses du CALQ et du Conseil des arts de Longueuil. Il a remporté le Best original score au Filmstrip Internationnal Film Festival de Roumanie pour la musique du film Sous la neige de la Floride en 2017.

Jeudi 12 avril

Ciné-Échange – Enfances à cœur

18 h – O’Chevreuil, Taverne Américaine

Dr Jean-François Chicoine

Docteur

Jean-François Chicoine est pédiatre au CHU Sainte-Justine, professeur adjoint à la Faculté de médecine de l’Université de Montréal et directeur scientifique de la société de communication Le monde est ailleurs. S’intéressant de très près à la santé des enfants du monde, aux comportements humains et aux cultures familiales, il a initié différents projets de santé internationale et est l’auteur de plusieurs publications scientifiques, articles, livres, conférences et séries télévisées. Cinéphile total, il a longtemps été membre de la revue de cinéma Séquences, a collaboré à de nombreux documentaires autour de l’enfance ainsi qu’aux scénarios des derniers films d’André Forcier. Il travaille actuellement sur un court métrage de fiction ainsi que sur un documentaire ayant pour sujet l’enfant et ses écrans.

Marion Dagen

Protagoniste du film documentaire L’Enfant du Diable

Marion est née en Roumanie et a été adoptée en 1982, à l’âge de 6 ans, par une famille française. Elle est l’auteur de « L’enfant et le dictateur », co-écrit avec Xavier Marie Bonnot qui vient tout juste de paraître chez Belfond.

Dre Melissa Généreux

Médecin

Mélissa Généreux  détient un doctorat en médecine, une maîtrise en santé publique et une spécialisation en médecine communautaire. Elle est directrice régionale de santé publique, chef du Département de santé publique clinique au CIUSSS de l’Estrie – CHUS, professeure-agrégée à l’Université de Sherbrooke et chercheure à l’Institut universitaire de première ligne en santé et service sociaux.

Christine Labrie

Historienne, doctorante

Historienne, doctorante en études féministes et boursière Vanier, Christine Labrie est spécialiste de l’histoire de la maternité au Québec. Ses travaux actuels portent sur les femmes qui ont confié un enfant en adoption.

Catherine Viau

Animatrice du débat

(Directrice de la programmation de films du FCMS)

Catherine Viau est productrice et réalisatrice documentaire. Elle est vice-présidente du Groupe Via le Monde Inc., une société de production fondée en 1967 par Daniel Bertolino, et qui tourne des documentaires dans le monde sur différentes questions concernant les droits humains, le développement durable, l’environnement, la culture et la santé.

 

 


Projection du film La Maison des Syriens

18 h 30 – La Maison du Cinéma

Nadine Beaudet

Réalisatrice du film La Maison des Syriens

Née sur la Côte-Nord et amoureuse des régions, son approche cinématographique est habitée par l’appartenance, l’identité et l’imaginaire. Son premier long métrage documentaire LE COSAQUE ET LA GITANE (2012) remporte le Prix Pierre-et-Yolande-Perrault aux RVCQ. Elle réalise ensuite le court-métrage CES HOMMES DE PASSAGE (2015) produit par l’ONF et SPIRA. Son film LE CHANT DES ÉTOILES (2016) qui est tourné en partie à l’Observatoire scientifique du Mont-Mégantic, dévoile la rencontre inédite de l’astronomie et de la musique dans un récit poétique et humain. Elle développe actuellement avec Danic Champoux le long métrage LA FILLE DU CRATÈRE qui témoigne avec tendresse et détermination de l’influence de Yolande Simard au cœur de l’œuvre de Pierre Perrault, son complice et grand amour.

Christian Mathieu Fournier

Réalisateur du film La Maison des Syriens

En 2004, son film MAKE MONEY, SALUT BONSOIR! lui vaut le prix du Public et le prix Enviro au FFPE (Festival de films pour l’environnement). Il enchaîne ensuite avec LÉANDRE BERGERON, AVEC CONVICTION SANS ESPOIR (2008), et en 2012, L’ANGE DES GRONDINES (Prix du Public au FFPE). En 2015, NALLUA, lui vaut une Mention spéciale du jury au Babel Film Festival, en Italie, et le Prix du meilleur documentaire canadien au Festival International de cinéma et d’art de Percé.

Vendredi 13 avril

Ciné-Débat – La Belle et la meute

14 h – Centre culturel de l’Université de Sherbrooke

 

Fannie Lafontaine

Avocate, professeure

Fannie Lafontaine est avocate, professeure à la Faculté de droit de l’Université Laval et titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur la justice internationale pénale et les droits fondamentaux. Elle a entre autres travaillé aux Nations Unies, dans des ONG internationales et continue d’agir à titre d’experte auprès d’organisations vouées à la protection des droits humains. Depuis 2015, elle est observatrice civile indépendante de l’enquête du SPVM sur des allégations d’actes criminels à l’encontre de membres des Premières Nations sur l’ensemble du territoire québécois.

Mélanie Lemay

Cofondatrice de Québec contre les violences sexuelles et étudiante à la maitrise en art-thérapie.

Mélanie Lemay est passionnée par la défense des droits fondamentaux. Ayant coeur la justice sociale, elle milite beaucoup contre le sexisme ordinaire, puisqu’elle est convaincue qu’en éduquant la population sur les problèmes sociaux qui en découlent ; il serait possible d’enrayer leurs conséquences.

Annie Ouellet

Intervenante au Centre d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (CALACS Agression Estrie).

Psychoéducatrice de formation, Annie est également agente de recherche pour l’Université de Sherbrooke en matière de violence à caractère sexuel (VACS). Elle se spécialise dans le domaine des VACS depuis les quatre dernières années. Elle siègera sur la table en tant qu’intervenante du CALACS Agression Estrie et apportera son expertise terrain du centre en ce qui a trait à la problématique des agressions à caractère sexuel.»

 

Sébastien Lebel-Grenier

Animateur du débat

(Doyen et Professeur de droit à la faculté de Sherbrooke)

Sébastien Lebel-Grenier est professeur à la Faculté de droit de l’Université de Sherbrooke depuis 2001. Il est membre fondateur et ancien directeur du groupe interdisciplinaire de recherche SoDRUS (Société, Droit et Religion de l’Université de Sherbrooke) qui poursuit d’importantes recherches sur le métissage normatif et la cohésion sociale. Ses travaux de recherche portent sur les droits fondamentaux, dont la liberté de religion, le pluralisme juridique et la pédagogie universitaire en droit.

Le professeur Lebel-Grenier a lancé en 2003 et a dirigé jusqu’en 2010 les programmes de Common law et droit transnational offerts à la Faculté. Il est devenu vice-doyen à la recherche et aux études supérieures en 2006 et est doyen de la Faculté de droit depuis 2011. Le professeur Lebel-Grenier a notamment été président du comité institutionnel d’éthique de la recherche avec les êtres humains et chargé des relations internationales pour la Faculté de droit.


Projection du film L’homme de l’Isle

15 h – La Maison du Cinéma

Bruno Boulianne

Réalisateur du documentaire L’homme de l’Isle

Formé en architecture et en communication, Bruno Boulianne remporte le Prix du meilleur espoir aux Rendez-vous du cinéma québécois ’94, avec le film Un cirque sur le fleuve. Particulièrement intéressé par la relation entre l’humain et son territoire, il a signé une vingtaine de réalisations documentaires qui ont remporté plusieurs distinctions. Son long métrage Bull’s eye, un peintre à l’affût remporte le Prix tremplin pour le monde ARTV au FIFA 2010 et Le chant de la brousse se mérite le Prix ONF/ACIQ du meilleur film canadien au Festival Vues d’Afrique 2012. Tourné avec l’auteur-compositeur-interprète Damien Robitaille, Un rêve américain connaît en 2014 un succès critique et public. En 2017, Boulianne complète deux films : Claude n’est pas mort et son prochain long métrage documentaire L’homme de l’Isle.

Samedi 14 avril

Projection du documentaire L’Écorce et le noyau

10 h – La Maison du Cinéma

Marie-laurence Rancourt

Réalisatrice du documentaire L’Écorce et le noyau

Marie-Laurence Rancourt étudie en anthropologie et en sociologie à l’Université Laval où elle réalise un mémoire sur les relations historiques entre espace public, culture et radio au Québec. C’est dans ce cadre qu’elle organise le premier colloque sur l’état de la radiophonie québécoise. Lors d’un séjour à la RTBF (Bruxelles), elle rejoint une petite équipe de documentaristes radiophoniques, pour finalement initier son propre documentaire intitulé Peut-être ils avaient oublié c’était quoi la radio? Elle co-fonde Magnéto en octobre 2016, à Montréal. Elle initie alors un spectacle de radio sur scène dans lequel la radio prend vie, au Théâtre aux Écuries. Elle rejoint par la suite, en 2016, l’équipe de La route des 20: la voix d’une génération, à Radio-Canada, où elle s’oriente rapidement vers le documentaire. Elle réalise également plusieurs projets pour Magnéto, Les nuits contraires, Poésie Go!, Atalukan, et est l’auteure de courtes fictions pour enfants intitulées La puce à l’oreille. Elle travaille actuellement sur une série radiophonique en complicité avec de jeunes Inuits du Nunavik qui prendra également la forme d’un spectacle de radio vivante, en 2019.

Medhi Cayenne

Réalisateur du documentaire L’Écorce et le noyau

Mehdi Cayenne est un électron libre, un réel inclassable dans la francophonie internationale. Avec une palette vaste sonore mêlant le doux et l’abrasif, il a su – au cours de ses trois derniers albums “Luminata” en 2011, “Na Na Boo Boo” en 2013 et “Aube” en 2015 – développer son approche éclectique, minimaliste et évocatrice.
Charismatique, énergique, déconcertant, il acquiert une précision scénique palpable au cours de multiples spectacles au Canada et en Europe avec des artistes divers et éminents (Michel Fugain, A Tribe Called Red, Louis-Jean Cormier, Saul Williams, Socalled, Alaclair Ensemble, Alex Nevsky, Klô Pelgag, Yann Perreau, Dumas), sur toutes les grandes scènes d’ici et d’ailleurs (Francofolies de Montréal, Francofolies de Spa, Festival Pause Guitare, MaMA, BIS de Nantes, Festival International de la Chanson de Granby…).
Le folk-rock doux et paradoxal de son dernier opus aura servi d’entrée en matière pour la suite: s’en vient une cassure nette, une éclosion, un feu de jeu, à la fois plus intense et plus accessible. Mehdi revient en 2018 avec un son éclaté, fluorescent, ardent, inspiré par les mouvement afro- punk et par les sons et les rythmiques qui ont bercé son enfance entre le Maghreb, l’Europe et l’Amérique du Nord.


Projection du film Manic

12 h – La Maison du Cinéma

Kalina Bertin

Réalisatrice du film Manic

Après avoir obtenu son diplôme en cinéma à l’UQÀM, la réalisatrice Kalina Bertin a rapidement pris conscience que si elle ne cherchait pas à comprendre la maladie mentale qui rongeait ses frères et soeurs, cela la détruirait. Ce processus a donné vie à son fascinant documentaire Manic qui explore l’héritage du trouble bipolaire dans sa famille. Manic a eu sa première mondiale au festival Hot Docs à Toronto en 2017 où Kalina a reçu le prix Don Haig Pay it forward. Le film a ensuite remporté le Spirit Award au Brooklyn film festival puis continue à être reçu avec beaucoup d’enthousiasme dans des festivals à travers le monde. Manic à été nominé pour deux prix Écrans Canadien (2018) par l’Académie canadienne du cinéma et de la télévision. Dans le but de générer de l’empathie envers ce trouble bien complexe, Kalina réalise présentement une œuvre de réalité virtuelle qui permettra à l’utilisateur d’explorer le monde du trouble bipolaire de l’intérieur.


Projection du film Indian Time

15 h – La Maison du Cinéma

Jacques Newashish

Protagoniste du film Indian Time

Jacques Newashish est né en 1958 sur le territoire Atikamekw de la Haute-Mauricie. C’est au pensionnat qu’il commence à expérimenter le dessin. Il débuta ses premières réalisations en illustrant des contes et légendes Atikamekw et s’en suivit la peinture et les chants au tambour. Aujourd’hui, artiste multidisciplinaire (peintre, conteur, performeur, dessinateur – graveur, acteur, chanteur et comédien,) il imprègne ses œuvres et sa présence d’une intelligence attentive aux êtres et au territoire . Tant par son art que par son implication communautaire auprès des siens et des organisations humanitaires et écologiques, ce créateur sensible et engagé demeure un homme libre qui accorde sa respiration à celle de la terre.


Projection du film La terre vue du cœur

18 h – La Maison du Cinéma

Iolande Cadrin Rossignol

Réalisatrice du film La terre vue du cœur

Iolande Cadrin-Rossignol a consacré la majeure partie de sa vie professionnelle au cinéma documentaire. Diplômée en musique et en théâtre, elle travaille d’abord comme animatrice et scénariste en radio et en télévision, puis s’oriente vers l’animation culturelle et le cinéma. Elle réalise plusieurs docu-fictions, notamment sur des femmes remarquables et enseigne la production dans trois universités. Elle occupera quelques postes d’importance, dont ceux de productrice à l’ONF et de directrice de la Cinémathèque québécoise. Son nouveau long-métrage présenté La terre vue du cœur est le troisième d’une trilogie avec Hubert Reeves. Le tout premier film est Conteur d’étoiles (ONF, 2003) et sera suivi du long-métrage Du Big Bang au vivant (ECP, 2010) dont elle écrit une adaptation publiée sous le titre : Dialogues sous le ciel étoilé (Laffont, 2016). Avec La terre vue du cœur, avec Hubert Reeves, elle désire partager avec le plus grand nombre l’urgence de d’agir pour préserver la biodiversité.


Programme spécial aux couleurs de l’Italie !

18 h – La Maison du Cinéma

Anita Aloisio

Réalisatrice du documentaire Créateurs de l’italicité dans le cinéma canadien 

Anita Aloisio est une réalisatrice de documentaires et chercheure. Ses oeuvres portent sur les enjeux d’immigration, de langue, de politique et de culture propres à la société québécoise et canadienne. Conférencière invitée, sa thèse de maitrise explore le processus de création d’artistes appartenant à la diaspora italienne. Anita est la conceptrice de Basilicata Secrets, un projet hybride qui combine traditions culinaires et quête identitaire. De plus elle réalise actuellement son troisième long métrage documentaire: Le Québec de Calliari, dont la livraison est planifiée pour septembre 2019.

Giovanni Princigalli

Réalisateur du film La Fiancée

Giovanni Princigalli a obtenu une maîtrise en sciences politiques – option histoire sociale à l’Université de Bari et une maîtrise en études cinématographiques à l’Université de Montréal.Il a également étudié le film ethnographique et le documentaire à Paris. En Italie, il a été l’élève d’Umberto Contarello (scénariste du film Oscar « La grande beauté ») et de Carlo Alberto Pinelli (assistant de Federico Fellini). Il a été chargé de cours en cinéma à l’Université McGill et à l’UQAM. Ses films ont rapporté des prix en France, Italie, Serbie et ils ont été présentés dans le cadre de festivals tels que : RIDM, Rendez-vous du Cinéma Québécois, Vues d?’Afrique, Film Festival of Society of Visual Anthropoloy, Festival du Film Pan Africain de Cannes, Guangzhou International Documentary Film Festival, Cinema d’Ales, Écrans Noirs de Yaoundé, New York Gipsy Film Festival, The African Diaspora International Film Festival of New York, Festival de Cine Pobre de Cuba, FIC Buenos Aires, etc. Il a été lauréat de la SCAM France et de la SCAM Canada et en 2012 il a été en nomination pour le meilleur documentaire italien aux DOC IT AWARDS.

Roberto Zorfini

Réalisateur du film Mannaggiamerica

C’est en 2010 que Roberto arrive au Québec, directement de Rome. Diplômé de l’Istituto di Stato per la Cinematografia e la Televisione Roberto Rossellini, il compte plus de 20 ans d’expérience à la caméra et à la réalisation, tant en télévision qu’en cinéma, en passant par la publicité et la vidéo. Roberto aime travailler en équipe, il sait dynamiser les gens qu’il dirige et va chercher le meilleur d’eux-mêmes. Reconnu pour son esprit d’initiative et son efficacité, Roberto Zorfini ne travaille pas uniquement sur les plateaux de tournage. Au gré de la destinée et des rencontres, il trouve l’inspiration pour ses projets et découvre de nouvelles idées, car pour lui créer n’est pas un travail, c’est sa vie.

Dimanche 15 avril

Ciné-Brunch – À la recherche des femmes chefs

10 h – Le Parvis

Suzy Rainville

Chef du Restaurant Baumann

Originaire de Sainte-Eulalie, municipalité de moins de mille habitants du Centre-du-Québec, Suzy arrive à Sherbrooke en 2009, où elle fait ses premières études en cuisine. Elle complète ensuite une formation supérieure en cuisine à l’ITHQ de Montréal en 2012 ainsi qu’un stage dans une maison étoilée du sud de la France. Elle sera à l’emploi du Manoir des Sables au début de sa carrière et c’est comme sous-chef chez Auguste, O Chevreuil – Taverne américaine ainsi qu’à L’Empreinte – Cuisine soignée qu’elle ira parfaire son apprentissage. En 2015, la vingtenaire se joignait à la populaire émission culinaire : Les chefs! – La brigade où elle arrivera jusqu’en demi-finale. Suite à ce parcours, c’est en septembre 2016 à Sherbrooke, ville qu’elle considère maintenant d’adoption, qu’elle ouvre le Restaurant Baumann en tant que chef-copropriétaire avec ses partenaires Mathieu Cayer Brunet et Kévin Ranger.

Projection du documentaire Bellas de Noche

15 h – La Maison du Cinéma

María José Cuevas

Réalisatrice du documentaire  Bellas de Noche

María José Cuevas alterne son travail entre le documentaire, la vidéo expérimentale et le design. Elle a également collaboré pour divers projets culturels. Son documentaire BELLES DE NUIT a été exposé dans plusieurs festivals comme Telluride Film Festival, Toronto Film Festival, IDFA International Documentary Film Festival Amsterdam et á reçu plusieurs prix.


Soirée de clôture

19 h – La Maison du Cinéma

En présence des membres du jury de la compétition régionale et internationale

Marie-Lou Béland

Membre du jury international

Caméra à la main depuis toujours, le 7e art est pour Marie-Lou Béland une véritable passion. Accumulant plusieurs formations en cinéma documentaire et fiction, ses œuvres veulent raconter l’humain et faire vivre de vraies émotions. Elle est également la lauréate 2017 du prix Cercle d’or Meilleur court métrage de l’Estrie du FCMS. Ses deux derniers courts métrages ont fait le tour de la planète dans divers festivals.

Thomas Barbeau

Membre du jury international

Thomas Barbeau est notre juré du public. Cet étudiant en Arts, lettres et communication au Cégep de Sherbrooke s’intéresse depuis plusieurs années au cinéma international – tant pour la forme que le fond – et voudrait se diriger vers ce domaine pour ses études universitaires.

Alain De Lafontaine

Président du jury régional

Après avoir œuvré dans le milieu des affaires, comme cofondateur du Loubard et fondateur du Café de Lafontaine à North Hatley, Alain de Lafontaine a occupé le poste de directeur général et artistique du Théâtre Granada à partir de 2003 et a notamment créé le Sherblues & Folk et dirigé le volet culturel des Jeux du Canada 2013. Depuis 2017, il est directeur artistique du Théâtre Granada, il tient une chronique à l’émission Écoutez l’Estrie (ICI Radio-Canada Première) en lien avec son expérience dans le monde de la musique et il se consacre à l’écriture d’un roman sur le même sujet.

Nicole Giguère

Membre du jury régional

Réalisatrice indépendante, Nicole Giguère travaille surtout en documentaire. Elle a débuté avec le groupe Vidéo Femmes dans les années 70 à Québec. Elle a réalisé des films personnels et des séries télévisuelles sur différents sujets sociaux et culturels. Aujourd’hui basée à Montréal, elle développe présentement un long métrage documentaire et une série télé. Depuis 10 ans, elle est aussi impliquée avec Réalisatrices Équitables.

Marquise Lepage

Membre du jury international et régional

Scénariste, réalisatrice, productrice, Marquise Lepage est récipiendaire de nombreux prix ici et à l’étranger. Elle est autant connue pour ses documentaires chocs tels Des marelles et des petites filles que pour ses longs métrages dont Ce qu’il ne faut pas dire (2015), salué par la presse et le public. Odile Tremblay, dans le Devoir, dit d’elle « qu’elle est une alchimiste qui transforme la vie en scénario et en images. »

Alexis Martin

Président du jury international

Comédien, metteur en scène, auteur et scénariste, Alexis Martin œuvre depuis plus de vingt-cinq ans dans le domaine artistique québécois. Depuis ses débuts, il cumule près d’une quarantaine de rôles sur les planches des théâtres de la métropole montréalaise. Il est aussi codirecteur artistique du Nouveau Théâtre Expérimental depuis 1999, lieu où il expérimente en écriture, en jeu et en mise en scène.

Mathieu Poulin-Lamarre

Membre du jury international

Professeur au collégial et Sherbrookois d’origine, Mathieu Poulin-Lamarre est un grand amateur de littérature et de cinéma. Ses voyages à travers le monde lui ont permis d’apprendre cinq langues. Il s’est spécialisé sur l’Asie depuis son terrain de recherche de maîtrise en Chine, puis, depuis quatre ans, en s’investissant avec le projet de Stage au Viêtnam du programme de Sciences humaines du Cégep de Sherbrooke.

Partenaires majeurs

Logo du partenaire: Gouvernement du Quebec
Logo du partenaire: Ville de Sherbrooke
Logo du partenaire: Canada
Logo du partenaire: Radio-Canada
Logo du partenaire: La Maison du Cinéma
Logo du partenaire: Festival des traditions du monde
Logo du partenaire: Destination Sherbrooke
Logo du partenaire: Bell Média