Recherche

M’inscrire à l’infolettre

Soyez les premiers informés de nos événements, nouvelles et concours! Inscrivez-vous à l’infolettre

Ziva Postec. La monteuse derrière le film Shoah

Documentaire
Cinéma du Québec

Représentations

vendredi, 5 avril | 12:00 La Maison du Cinéma Ajouter à mon horaire Acheter un billet
jeudi, 11 avril | 15:00 La Maison du Cinéma Ajouter à mon horaire Acheter un billet
Affiche de                         Ziva Postec. La monteuse derrière le film Shoah

Cinéma du Québec

Présenté en complicité avec Télé-Québec

Sélection officielle en compétition – Rencontres internationales du documentaire de Montréal 2018

2018 a vu s’éteindre l’auteur d’une des oeuvres les plus monumentales de l’histoire du cinéma : Claude Lanzmann. Restée dans l’ombre du géant, la monteuse de Shoah Ziva Postec a pourtant été une collaboratrice essentielle au projet, consacrant six années de sa vie, de 1979 à 1985, à chercher la construction et le rythme justes à donner aux 350 heures de pellicule dont elle disposait pour raconter « le processus de l’anéantissement ». Ce travail de titan, douloureux et nécessaire, Postec le raconte à la caméra de Catherine Hébert, révélant l’impact profond du film sur sa vie personnelle. Enrichi d’images inédites du tournage de Shoah, Ziva Postec est le portrait émouvant d’une artiste dont la reconnaissance fut éclipsée par la figure écrasante de son collègue masculin.

V.O. française, anglaise, allemande, hébreu, tchèque, polonaise
S.-T. français, anglais

Réalisation

Catherine Hébert

Scénario

Catherine Hébert

Pays

Canada - Québec

Année

2018

Durée

1h32

Catégorie

Documentaire

Langue

Français, Anglais, Allemand, Hébreu et Hébreu, sous-titré en Français

Production

Christine Falco et Les Films Camera Oscura

Distribution

Les Films du 3 mars
Voir la bande annonce Dossier de presse
À propos de

Catherine Hébert

Catherine Hébert est une cinéaste de documentaires politiques et sociaux. Elle a beaucoup tourné en Afrique subsaharienne, s’intéressant aux conséquences de la guerre, à la violence faite aux femmes, mais aussi aux quêtes plus intimes qui tissent le quotidien. Ses films, notamment De l’autre côté du pays (2008) et Carnets d’un grand détour (2012) ont récolté des critiques élogieuses, et ont été sélectionnés dans nombre de festivals où ils ont été primés.

Partager cette fiche

Facebook Twitter