Recherche

M’inscrire à l’infolettre

Soyez les premiers informés de nos événements, nouvelles et concours! Inscrivez-vous à l’infolettre

OFF FCMS | Ciné-Ado | Invités

***Événement reporté***

Étant donné les nouvelles directives émises par la Direction de la santé publique, le FCMS se voit dans l’obligation de reporter l’événement OFF FCMS | Ciné-Ado

Nous vous communiquerons les détails ultérieurement.

Nos invité.e.s

Sarah Badkoubé

Française d’origine iranienne immigrée au Québec, Sarah Badkoubé est une psychologue passionnée d’écriture. Poète-slameuse, elle trouve sur scène son propre lieu de thérapie, quand les mots assemblés et déclamés aident à donner un sens aux émotions trop vives. Elle s’investit dans la vie culturelle et artistique sherbrookoise en animant régulièrement les ateliers d’écriture Les Mots d’Ici, dont elle est co-fondatrice. Gagnante pour la deuxième année consécutive de la saison amicale de Slam du Tremplin, elle représentera en équipe Sherbrooke au niveau provincial pour l’évènement du Grand Slam en 2021.

Mélissa Généreux

Après avoir œuvré comme directrice de santé publique pendant six ans en Estrie, Dre Généreux agit maintenant à titre de médecin-conseil et de coordonnatrice du programme Santé à Ouranos, un consortium en adaptation aux changements climatiques. Son expertise en lien avec la réduction des risques de catastrophes s’est développée de par sa forte implication lors de la tragédie ferroviaire de Lac-Mégantic ainsi que de par son soutien lors des feux de Fort McMurray et des inondations printanières récentes au Québec. Elle dirige actuellement deux études sur les impacts psychosociaux 1) des inondations et 2) de la pandémie de COVID-19.

France Houle

France Houle

France Houle et née en 68. Issue d’un milieu tout droit sorti des pièces de Michel Tremblay! Enfant sensible et curieuse, elle est fascinée par la différence. Au secondaire, elle sera inscrite partout : ligue d’improvisation, spectacles amateurs, radio étudiante, journal étudiant, club photo, club d’astronomes amateurs, cours d’arts plastiques et option théâtre. Elle est mère de 3 grands enfants. En couple depuis 30 ans.

Études à l’Université de Sherbrooke en Rédaction et communication. Elle voulait devenir journaliste.

Certificat en enseignement, stage au Collège Mont Notre-Dame de Sherbrooke : c’est le coup de foudre pour l’école et la profession! Elle y travaille depuis 30 ans! Elle enseigne le français, l’histoire de la langue et l’art dramatique. Les arts et la culture lui ont permis de mieux vivre.

Patrick Lafortune

Depuis 15 ans, Patrick a le privilège de pouvoir accompagner des enfants et des adolescents aux prises avec le cancer. La maladie qu’est le cancer apporte toujours son lot de conséquences pour la personne atteinte, entre autres, au niveau physique (pertes d’autonomie, diminution de ses capacités physiques, problèmes de sommeil, etc.) et psychologique (peur de mourir, angoisse face aux divers traitements chimiques, radiologiques et chirurgicaux). Lorsque cette maladie atteint des enfants et des adolescents, l’art-thérapie permet à ceux-ci de créer, de s’exprimer et ce, par le biais de différents médiums (dessin, peinture, argile, collage, etc.). L’action de créer favorise le bien-être de la personne (sur le plan physique, psychologique et émotionnel). Le processus créatif et l’œuvre sont considérés pour leur portée thérapeutique et non pour leur valeur esthétique. L’art-thérapeute sert de guide afin de permettre au client, grâce à ses créations, de faire des prises de conscience personnelle.

Catherine Laurier

Catherine Laurier se consacre à la recherche auprès des adolescents en difficulté. Elle s’intéresse spécifiquement aux troubles de santé mentale qu’ils présentent et aux conséquences des traumatismes auxquels ils sont exposés dans leur trajectoire de vie. Depuis quelques années, elle travaille aussi à mieux comprendre les facteurs qui influencent la résilience et l’adaptation psychosociale des adolescents. Devant la pandémie de la Covid-19, elle a développé un projet et le co-dirige avec sa collègue Katherine Pascuzzo portant sur les facteurs individuels et interpersonnels contribuant à l’adaptation des jeunes et de leurs parents en contexte de pandémie.

Riziki Mkandana

Du slam au théâtre, de la comédie au mannequinat, Riziki Mkandama est une artiste multidisciplinaire. Fraîchement diplômée du Collège Mont Notre-Dame, elle est très impliquée dans sa communauté : avec l’aide de ses ami.e.s, elle a participé à la création de plusieurs projets, dont la marche contre le racisme et celle contre les violences sexuelles. Arrivée au Québec à l’âge de 7 ans, Riziki porte en elle une soif de justice, une grande sensibilité et une écoute qui lui permettent de mieux saisir le monde qui l’entoure. Elle rêve d’un monde meilleur. Elle a notamment travaillé avec le Théâtre des Petites Lanternes, le Festival des traditions du monde, la Maison du Cinéma, Ace media, etc.

Geneviève Paquette

Geneviève Paquette

Avec son diplôme de psychoéducatrice en poche, Geneviève Paquette a eu le privilège de travailler auprès d’adolescentes adoptant des comportements agressifs qui étaient hébergées dans une unité d’encadrement dit « intensif ». Cette expérience allait être un point tournant dans sa vie. De retour aux études, elle a entrepris d‘étudier les conséquences de la violence sexuelle subie par les adolescentes. Il y a 10 ans, peu de personnes s’intéressaient à ces travaux. Depuis, la situation a bien changé et Geneviève espère que cette prise de conscience sociale des dommages de la violence sexuelle subie par les filles sera, cette fois-ci, synonyme de changements sociaux positifs, profonds et durables.

Katherine Pascuzzo

Katherine Pascuzzo

Professeure adjointe au département de psychoéducation de l’Université de Sherbrooke, les travaux de Katherine Pascuzzo visent à étudier les facteurs les plus susceptibles de favoriser le parcours développemental des jeunes vulnérables, dont ceux pris en charge par la protection de la jeunesse. Ces facteurs incluent la qualité de la relation parent-enfant, la sensibilité parentale et les stratégies de régulation émotionnelle des jeunes. Plus récemment, elle co-dirige avec sa collègue Catherine Laurier un projet de recherche visant à identifier et à décrire les facteurs individuels et interpersonnels contribuant à l’adaptation socio-émotionnelle des jeunes et de leur parent en contexte de pandémie.

Chloé Salaün-Dahl

Étudiante en graphisme au Cégep de Sherbrooke, Chloé Salaün-Dahl est passionnée par toute forme d’art. Elle espère continuer à créer et s’impliquer dans le monde artistique

Miguel M. Terradas

Psychologue clinicien, professeur au Département de psychologie de l’Université de Sherbrooke et chercheur régulier à l’Institut universitaire Jeunes en difficulté du Centre de protection de l’enfance et de la jeunesse de Montréal. Le professeur Terradas s’intéresse à la relation mère-enfant dans le contexte des traumas relationnels précoces et à l’impact de ces traumas sur le développement de la capacité de mentalisation de l’enfant. Il a contribué à l’élaboration des interventions basées sur la mentalisation s’adressant aux éducateurs qui travaillent auprès des enfants et des adolescents en contexte de protection de l’enfance et à l’adaptation de celles-ci au contexte pédopsychiatrique.

Nos animatrices

Nathalie Plaat

Nathalie Plaat est psychologue et autrice. Elle a notamment publié Les Sublimes en 2018, aux côtés d’Adèle Blais et co-dirigé le recueil de récits de naissance Déchirures et dentelles en 2017 avec Sophie Arcand. En 2020, elle a publié une série de chroniques hebdomadaires intitulée La sagesse des crabes dans les quotidiens La Tribune et le Soleil.

Sensible aux enjeux contemporains touchant la santé mentale collective, elle prend régulièrement parole dans l’espace public sur ce thème.

Dans le cadre du Ciné-Moi, elle assurera l’animation mettant en lien le cinéma et la vie psychique, tout en veillant à la mise en place d’un espace de parole libre, centré sur la question du sens de nos souffrances humaines.

Crédits photo : Kim Gaudreau

Marido Billequey

« Les mots, même s’ils sont chuchotés, peuvent créer tout un vacarme en soi. Et c’est ce que j’aime de l’art; cette espèce de coexistence entre la quiétude et le bordel. »
Marido Billequey

Littérature et autres Niaiseries, ce sont des soirées littéraires, pluridisciplinaires, chaotiques, obscures et brillantes, impossibles, qui font salle comble en région, en Estrie, à Sherbrooke, depuis maintenant cinq ans et qui résonnent fort dans tout le milieu littéraire. Marido Billequey invite des artistes, auteurs.rices, performeurs.ses, danseurs.ses, musiciens.nes, photographes, peintres, à La Petite Boîte Noire, lieu souterrain prêt à abriter le bruit que peut faire la poésie et celui de la résistance. L’ambiance est magnétique et ce qu’on y vit ne ressemble à rien d’autre.

Parallèlement, depuis presque vingt ans, elle enseigne en 5e secondaire.
Sont au cœur de son enseignement les enjeux inhérents à la littérature, à la poésie et à l’art performatif.

Crédits photo : Jocelyn Riendeau