×

Recherche

×

M’inscrire à l’infolettre

Soyez les premiers informés de nos événements, nouvelles et concours! Inscrivez-vous à l’infolettre

Invités

Venez rencontrer et échanger avec les invités de la quatrième édition!

Mercredi 5 avril

Marie-Lou Béland,
Réalisatrice du film 24H

La Soirée estrienne

 18 h 30, La Maison du Cinéma

Éducatrice spécialisée de formation, je suis une cinéaste engagée qui souhaite défoncer et dénoncer les préjugés encore trop présents dans notre société. Caméra à la main depuis toujours, la vidéo est, pour moi, une véritable passion, c’est la façon que j’ai trouvé pour m’exprimer et partager ma vision du monde.

Jean-Jacques Dumonceau,
Réalisateur du film Arrêt d’urgence

La Soirée estrienne

 18 h 30, La Maison du Cinéma

Jean-Jacques DUMONCEAU est né en France en 1968. Après des études en informatique, il se dirige vers le cinéma en intégrant l’équipe d’une société d’effets spéciaux avec laquelle il fait ses premières armes sur plusieurs publicités et longs métrages. Après être passé par différents postes (régisseur, chef opérateur, …), il effectue sa première réalisation en 1993, une publicité pour « Yves Saint Laurent ». En 1997, il fonde avec Marion TRANSETTI la société THE SIGHT: une compagnie avant-gardiste dans la conception des films. En 2002, il arrive au Québec où il poursuit divers projets créatifs.

Jean-Benoît Baron,
Réalisateur du film Lundi

La Soirée estrienne

 18 h 30, La Maison du Cinéma

Le réalisateur Jean-Benoît Baron (1985-) est né à Sherbrooke. Depuis 2006, il a collaboré auprès d’artistes locaux et a réalisé des publicités. En 2014, il a réalisé deux courts-métrages et il vient de terminer son troisième en 2006. La même année, il étudie en direction photo à L’inis.

Mathieu Drouin, Réalisateur du film
Nature humaine

La Soirée estrienne

 18 h 30, La Maison du Cinéma

Cinéaste social, réalisateur et concepteur de pub, Mathieu Drouin crée des œuvres de fiction comme des documentaires. Ses films La marche du funambule et 34 soleils et 2 lunes ont notamment été primés et remarqués. Il travaille présentement à la comédie Sainte-Hernette, dont l’épisode-pilote a été visionné plus de 325 000 fois sur Facebook et YouTube.

Geneviève Bourassa, Réalisatrice du film Nom 

Film finalistes du Prix de la Diversité remis par le FCMS lors de La Course des régions

 18 h 30, La Maison du Cinéma

Présenté dans le cadre de
La Soirée estrienne

Fascinée par le monde qui m’entoure, je suis de celle qui observe et qui se questionne sur les gens qui entrent dans mon quotidien. Qui sont-ils? Quelle est leur histoire? Raconteuse née au parcours atypique, la diversité et l’équité sont les valeurs que je souhaite transmettre. Il me tient à cœur de présenter des personnages crédibles qui évoluent dans un univers réaliste… ou parfois déjanté. Pour moi, rien n’est plus palpitant que la collaboration entre des passionnés du cinéma.

Michaël Landry
Réalisateur du film La coureuse des grèves

Film finalistes du Prix de la Diversité remis par le FCMS lors de La Course des régions

 18 h 30, La Maison du Cinéma

Présenté dans le cadre de
La Soirée estrienne

Je suis un artiste pluridisciplinaire qui jongle avec les mots, les sons et les images, que ce soit en littérature, en musique ou bien en cinéma! J’ai réalisé la webtélé communautaire Vision Donnacona, ainsi que les slams en court-métrage « Hommage à Donnacona » et Dégouttage. Ce dernier a été retenu en compétition lors du FFPE de St-Casimir (Festival de films pour l’environnement) et il a atteint plus de 150 000 personnes avec plus de 56 000 visionnements sur Internet, et ce, partout dans le monde! Je suis aussi acteur et musicien:je compose de petites musiques originales pour les films de mes collaborateurs.

Étienne Chaillou et Mathias Théry, co-réalisateurs, ainsi que la sociologue Irène Théry 

La sociologue et l’ourson

 20 h 30, La Maison du Cinéma

Étienne Chaillou et Mathias Théry se sont rencontrés dans les ateliers de l’École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris où l’un s’était spécialisé en cinéma d’animation et l’autre en vidéo.
Ils réalisent la plupart de leurs films ensemble depuis 2006, prenant en charge l’écriture, le tournage, et le montage.
Ils aiment s’appuyer sur une observation du réel et explorer diverses formes de narration, en utilisant notamment le dessin animé, la photographie, la peinture ou ici la marionnette.

Zbigniew Chmura, Premier Conseiller de l’Ambassade de Pologne à Ottawa

La Terre de la Grande Promesse

 20 h 30, La Maison du Cinéma

Zbigniew Chmura présentera le film La grande Promesse et entretiendra le public sur le cinéaste Andrzej Wajda, dans le cadre de son Hommage.

Jeudi 6 avril

Vincent Marie

Réalisateur du film Là où poussent les coqulicots

 13 h, Salle Alfred-DesRochers
(il présentera également son film le samedi)

Vincent Marie est réalisateur. Agrégé et docteur en Histoire, il s’est spécialisé dans les approches des cultures visuelles (cinéma, bande dessinée). Il enseigne le cinéma au lycée Philippe Lamour à Nîmes et la sémiologie de l’image à l’Université de Montpellier (France). Avec Antoine Chosson, il a réalisé Bulles d’exil en 2014, un film documentaire sur la bande dessinée et l’immigration. Son dernier film Là où poussent les coquelicots sera projeté au festival en cette quatrième édition.

Masoud Raouf

Réalisateur du film There is a Garden

14 h 30, Salle Alfred-DesRochers

En utilisant l’animation et les images, le cinéaste et ex-prisonnier politique, Masoud Raouf, nous démontre étape par étape de quelle façon, le paysage visuel ainsi que l’art et la culture ont été subjugués et remplacés afin d’installer la théocratie du gouvernement en Iran. Tel un acte de reconstruction du capital humain, Raouf partage son récit basé sur ses expériences et ses souvenirs d’un avant et d’un après révolution alors qu’il est en exil.

Alexandre Chartrand

Réalisateur du film
Le peuple interdit

15 h, La Maison du Cinéma

Alexandre Chartrand est un peintre et cinéaste québécois. Il a réalisé le long métrage La Planque (2004) et produit le long métrage documentaire Lemoyne (2005). Il travaille comme monteur image depuis le début des années 2000 et est récipiendaire d’un prix Gémeaux pour le montage de Godin (Simon Beaulieu, 2011).

Programme double Documentaires Des solutions alternatives pour l’économie sociale

Un pont entre deux mondes et Le porteur d’eau

18 h 30, à La Maison du Cinéma

Pascal Gélinas

Réalisateur des films

18 h 30, La Maison du Cinéma

De 1984 à 2009, Pascal a été réalisateur à l’émission de télévision Science-Réalité, puis Découverte à Radio-Canada, où il réalisé plus de trois-cents reportages et dossiers. En 2006, Pascal a réalisé à compte d’auteur Le porteur d’eau, un documentaire qui a obtenu cinq prix à l’international. Il vient de terminer un nouveau documentaire qu’il a tourné au Québec et en Indonésie, intitulé Un pont entre deux mondes.

Charles Mony

Fondateur et président de Village Monde, intervenant

18 h 30, La Maison du Cinéma

Charles Mony est un entrepreneur à succès, attiré par l’exploration et la découverte du monde. Il fonde Village Monde en 2010, dont il est toujours le président, et dirige les stratégie de croissance de cette entreprise d’innovation sociale.

Sera également présente, Isabelle Vitte Mony, co-fondatrice Village Monde

Clément Guimont

Ex-coordinateur général de la Caisse d’économie Solidaire Desjardins, intervenant

18 h 30, La Maison du Cinéma

Clément Guimont est l’ex-coordinateur général de la Caisse d’économie solidaire Desjardins. Il est un homme de conviction, militant progressiste et banquier solidaire, et s’implique dans des oeuvres caritatives tel qu’Equiterre ou il a présidé le CA ou encore One Drop où il est administrateur.

Saël Lacroix

Réalisateur du film Sur les traces d’Arthur

19 h, Salle Alfred-DesRochers

Formé en sciences politiques et en Production télévisuelle et cinématographique. En 2007, il coréalise avec Frédéric Julien le moyen-métrage documentaire Discours d’eau (en dix courts), sélectionné par nombre de festivals internationaux. Au terme d’un travail échelonné sur plus de cinq ans, il signe en 2015 le long-métrage Sur les traces d’Arthur.

Tara Johns

Réalisatrice du film The Year Dolly Parton Was My Mom

19 h , Salle Alfred-DesRochers

Née à Calgary, la scénariste et réalisatrice Tara Johns a grandi à Vancouver avant d’arriver à Montréal. Elle a débuté sa carrière comme monteuse. En 2001, sa première oeuvre de fiction, Killing Time, remporte le prix du meilleur court métrage canadien au Worldwide Short Film Festival de Toronto. Ce film est aussi nommé parmi les 10 meilleurs courts métrages québécois de la décennie aux Rendez-vous du cinéma québécois en 2008. Dolly Parton, ma mère et moi est son premier long métrage.

Santiago Bertolino

Réalisateur du film Un journaliste au front

20 h 30, La Maison du Cinéma

Santiago Bertolino est réalisateur-scénariste indépendant et reporter vidéo pour le Web. Cinéaste engagé, désireux de s’inscrire dans la tradition du cinéma direct, il se pose en observateur des luttes sociales et politiques qui révèlent les enjeux du monde contemporain et préparent l’avenir. En 2013, il coréalise avec Hugo Samson Carré rouge sur fond noir, un vibrant documentaire sur le printemps érable qui remporte en 2014 deux prix Gémeaux. En tant que scénariste, il participe également à l’écriture du documentaire Pipelines, pouvoir et démocratie, réalisé par Olivier D. Asselin.

Vendredi 7 avril

Ciné débat autour du film À droite toute

14 h, au Centre culturel de l’Université de Sherbrooke

En présence des intervenants experts suivants :

Benjamin Ducol

Responsable de la recherche au Centre de prévention de la radicalisation menant à la violence

Benjamin Ducol est titulaire d’un doctorat en science politique de l’Université Laval et l’auteur d’une thèse sur le rôle des espaces numériques dans les trajectoires d’engagement dans le jihadisme contemporain. Il est chercheur associé à la Chaire de recherche du Canada sur les conflits et le terrorisme, chercheur associé au Centre international de criminologie comparée (CICC) où il a d’abord été chercheur postdoctorant et membre du réseau pancanadien Canadian Network for Research on Terrorism, Security & Society (TSAS). Auteur de plusieurs publications scientifiques (articles et chapitres d’ouvrages), ses champs d’expertise et de recherche s’articulent autour des radicalités militantes liées au jihadisme, des processus de radicalisation à l’ère du Web, des mobilisations de victimes du terrorisme et finalement de la prévention des phénomènes de radicalisation menant à la violence et de son évolution.

Maxime Fiset

Ancien Skinhead extrémiste et consultant pour le Centre de prévention de la radicalisation menant à la violence

Autrefois figure de l’extrême-droite au Québec et ancien skinhead, Maxime Fiset est désormais agent de prévention au Centre de prévention de la radicalisation menant à la violence où il met à contribution son expérience et ses études en sciences politiques et géographie.

David Morin

Vice-doyen aux études supérieures et aux affaires internationales de l’Université de Sherbrooke

Vice-doyen aux études supérieures et aux affaires internationales de l’Université de Sherbrooke. Codirecteur de l’Observatoire sur la radicalisation et l’extrémisme violent

Marie-Ève Carignan

Ph. D., professeure adjointe en information et en communication publique à l’Université de Sherbrooke

Ses recherches portent sur les industries culturelles et les publics de la culture, les contenus médiatiques, les pratiques journalistiques, l’éthique et la déontologie des médias ainsi que la communication stratégique : relations publiques, communication de crise et du risque, guerre et contre-terrorisme.

Dominic Tardif

Modérateur du Ciné-Débat

Chroniqueur à La Tribune et à l’émission C’est pas trop tôt en Estrie d’ICI Estrie, collaborateur au Devoir et au mag Les Libraires. Animateur du Show Tardif.

Maryanne Zéhil

Réalisatrice du film L’autre côté de novembre

15 h, La Maison du Cinéma

Maryanne Zéhil est née à Beyrouth. Riche de plusieurs cultures (américaine, européenne et moyen-orientale), son œuvre se veut un dialogue entre les sociétés. En 1994, elle entame une carrière de journaliste au Liban où elle se spécialise dans des reportages et des documentaires sociopolitiques. En 1997, elle s’établit à Montréal et elle tourne au Moyen-Orient, jusqu’en 2003, une série de documentaires culturels diffusée dans plus de 30 pays. Elle écrit, réalise et produit son premier long métrage de fiction De ma fenêtre, sans maison… en 2006; son deuxième, La Vallée des larmes, en 2011. L’Autre côté de novembre est son troisième film.

Roman Zavada

 Cinéma muet, piano parlant, dans le cadre du programme Ciné-Rue

19 h, en plein air sur la rue Wellington Nord, face à l’Hôtel de ville

Roman Zavada est un pianiste autodidacte d’origine ukrainienne et québécoise dont la démarche créative se fonde sur l’instinct, la spontanéité et l’improvisation. Après, Terre de feu et Nuit des temps, deux albums autoproduits à facture plus classique, il se spécialisera dans un art singulier :  l’improvisation simultanément de la narration musicale de films muets.

Nour-Eddine Lakhmari

Réalisateur du film Zéro (et CasaNegra)

18 h, La Maison du Cinéma

Né en 1964 à Safi (Maroc), il poursuit en France des études de pharmacie, qu’il abandonne rapidement pour se consacrer à sa passion, le cinéma. Ses premiers courts métrages, qu’il tourne en Norvège, sont remarqués et lui permettent d’entrer à l’Académie de Cinéma d’Oslo. Son premier long métrage, Le Regard, sort en salles en 2005 et obtient de nombreux prix. En 2008, son deuxième film, CasaNegra, bat tous les records de fréquentation au Maroc, remporte plus de 21 récompenses à travers le monde et représente le Maroc aux Oscars 2010.

Samedi 8 avril

Alexandre Dostie

Conférence/Échange

Réalisateur, scénariste et distributeur du film Mutants

10 h, La Capsule Bistro-Cinéma

Jeune cinéaste originaire de la Beauce, il est réalisateur, scénariste et distributeur. Son court métrage Mutants a remporté le prix du meilleur court métrage canadien au Festival international du film de Toronto (TIFF) en 2016 et sera présenté lors du FCMS.

Philippe Frenette-Roy

Réalisateur d’Albert et Alma en seize temps

10 h, La Maison du Cinéma

Originaire de Montréal, Philippe Frenette-Roy a découvert la passion du cinéma à l’âge de 13 ans alors qu’il faisait des petits films avec sa soeur. Ayant étudié le cinéma à l’Université du Québec à Montréal, Philippe apprécie le travail dans des équipes restreintes, ce qui laisse place à une plus grande liberté et créativité. Âgé de 27 ans, le réalisateur et scénariste se passionne tant pour les comédies absurdes que pour le vécu et les histoires humaines. Dans son premier long-métrage documentaire, «Albert et Alma en seize temps», Philippe découvre l’histoire de ses arrière-grands-parents acadiens à travers leurs 16 enfants.

Nelson Aldape Martinez et Isis Ahumada Monroy

Réalisateurs du court métrage Tecuani

12 h, La Maison du Cinéma

Nelson est documentaliste, producteur, réalisateur et membre du Réseau national des réalisateurs de documentaires du Mexique. Isis est réalisatrice audiovisuelle, productrice, gestionnaire culturelle, et enseigne aussi au secondaire. Son court métrage documentaire “Dicen que yo no lo sé” a été doublement récompensé en 2015 lors du 1e Reto Docs-Zanate. Tous les deux sont diplômés en communication de l’Universidad de Colima, Mexique. Leur coréalisation « Tecuani (Hombre Jaguar) » a remporté Colima en Corto, le concours de court métrage du Festival Colima de Cine 2016, en plus du Prix Regard qui inclut une participation au Festival cinéma du monde de Sherbrooke.

Programme Documentaire À la rencontre de l’autre de L’inis

15 h, La Capsule Bistro-Cinéma

Les réalisateurs, producteurs et le directeur du Programme Documentaire, Benoit Pilon, seront présents

Benoit Pilon

Directeur du Programme Documentaire de L’inis

Réalisateur et scénariste québécois, Benoit Pilon a réalisé plusieurs documentaires pour le grand écran dont « Roger Toupin, épicier variété » (2003) qui remporte un beau succès critique et plusieurs prix dont le Jutra du meilleur documentaire et le Bayard d’Or du meilleur documentaire du Festival international du film francophone de Namur. Son premier long métrage de fiction, « Ce qu’il faut pour vivre » (2008), récolte de nombreux honneurs au Québec et à l’étranger dont le Genie Award de la meilleure réalisation et se hisse jusqu’à la « short list » de 9 films pour l’obtention de l’Oscar du meilleur film en langue étrangère. Après « Décharge » (2011), il réalise « Iqaluit » (2017). Benoit Pilon collabore depuis de nombreuses années avec L’inis, en 2013 il est tuteur des élèves du programme documentaire dont il devient le directeur en 2016.

 

 

 

Carl Atiyeh

Réalisateur du film Roza

Carl Michael Atiyeh est né à Montréal de parents libanais. Il découvre un amour pour le cinéma dès un très jeune âge, mais poursuit ses études en sciences. À la suite d’un baccalauréat en biochimie et deux ans en médecine dentaire à l’Université de Montréal, il décide de se tourner vers sa passion. Il choisit le programme Documentaire de L’inis pour développer son regard créatif et ainsi partager son émerveillement pour l’art et la nature.

Stéphanie Bathurst

Réalisatrice du film Le dernier mille

Stéfanie Bathurst possède une formation universitaire multidisciplinaire en éducation, communication et relations interethniques. Elle a voyagé et travaillé à différents endroits au Canada, en Europe et en Afrique de l’Ouest. Orientée vers le développement de projets, elle a coordonné des initiatives socioculturelles, notamment en immigration. Puis, à l’emploi du Cégep Marie-Victorin pendant trois ans, elle a travaillé dans les communautés Cries de Eeyou-Istchee/Baie-James et au Nunavik. En 2017, elle a complété une formation en réalisation dans le cadre du programme Documentaire de L’inis.

Pierre-Yves Beaulieu

Réalisateur du film Floyd

Titulaire d’un baccalauréat en communication (profil Cinéma) de l’UQÀM, Pierre-Yves Beaulieu a ensuite travaillé en multimédia. Il a été nomade digital pendant quelques années, parcourant principalement l’Europe et l’Asie. Inspiré par ses longs voyages, par la rencontre humaine et par sa curiosité pour une multitude de sujets, il a complété la formation au profil Réalisateur du programme Documentaire de L’inis en 2017.

Sandrine Corbeil

Réalisatrice du film De papier et de plomb

Native de Montréal, Sandrine Corbeil a étudié la science politique et le droit avant de se lancer en cinéma documentaire. Elle écrit, s’interroge, dessine, fige le moment, résiste et use de sa créativité et de ses privilèges pour des causes qui lui tiennent à cœur. Elle a complété une formation en réalisation dans le cadre du programme Documentaire 2016 de L’inis.

Noémie Letu

Réalisatrice du film Le Rendu là

D’origine française, Noémie Letu vit depuis 10 ans à Montréal. Ayant toujours travaillé dans le secteur culturel, sa principale source d’inspiration sont les gens créatifs, les artistes et les artisans. Depuis 2010, elle mène un travail photographique documentaire sur les artistes et leurs processus créatifs. Ses photographies ont été exposées dans plusieurs espaces culturels montréalais. À partir de 2013, elle coréalise le projet Art Loop : une expérience artistique internationale documentée en photos et vidéos. Cette production donne naissance à une exposition multidisciplinaire au Pôle culturel De Gaspé. À la suite de ce projet, elle est admise au programme Documentaire de L’inis en 2016, au profil Réalisateur.

Nathanaëlle Vincent

Réalisatrice du film Le ridicule ne tue pas

Originaire des Alpes françaises, Nathanaëlle Vincent vit au Québec depuis 2007. Formée en psychologie et en journalisme, elle a travaillé dans les milieux communautaire et culturel ainsi que dans les communautés autochtones du Québec. Elle a également été journaliste et recherchiste pour différents médias dont la radio de Radio-Canada. En 2016, elle a suivi la formation en réalisation documentaire dispensée par L’inis, à Montréal.

Caroline Tabah

Conférencière, Qu’est ce que le cinéma de Bollywood?

15 h, La Maison du Cinéma

Polyvalente créatrice, Caroline Tabah est auteure, cinéaste, chercheure, enseignante, conceptrice, metteure en scène et photographe, basée à Montréal. Caroline fait la conception et la réalisation de spectacles multidisciplinaires, fonde le Festival du film de l’Inde de Montréal Made in India en 2008, donne des conférences, entrevues, et cours traitant du cinéma de l’Inde. En 2009, elle se rend à Mumbai pour un stage en production de film sur les plateaux de tournage, puis, en 2011, pour un stage de perfectionnement en scénarisation et réalisation avec le légendaire cinéaste indien Shyam Benegal. En avril et mai 2014, elle s’est rendue à Bénarès (Varanasi), en Inde, afin de faire des entrevues pour son premier long métrage documentaire intitulée : Taal-Le Rythme de la Vie qui en est à sa post-production. Et depuis 2014, son exposition photographique Lumières de l’Inde / Lights of India est présentée dans divers pays.

Vincent Marie

Réalisateur du film Là où poussent les coquelicots

15 h, La Maison du Cinéma

Vincent Marie est réalisateur. Agrégé et docteur en Histoire, il s’est spécialisé dans les approches des cultures visuelles (cinéma, bande dessinée). Il enseigne le cinéma au lycée Philippe Lamour à Nîmes et la sémiologie de l’image à l’Université de Montpellier (France). Avec Antoine Chosson, il a réalisé Bulles d’exil en 2014, un film documentaire sur la bande dessinée et l’immigration. Son dernier film Là où poussent les coquelicots sera projeté au festival en cette quatrième édition.

Nour-Eddine Lakhmari

Réalisateur du film CasaNegra (et Zéro)

18 h, La Maison du Cinéma

Né en 1964 à Safi (Maroc), il poursuit en France des études de pharmacie, qu’il abandonne rapidement pour se consacrer à sa passion, le cinéma. Ses premiers courts métrages, qu’il tourne en Norvège, sont remarqués et lui permettent d’entrer à l’Académie de Cinéma d’Oslo. Son premier long métrage, Le Regard, sort en salles en 2005 et obtient de nombreux prix. En 2008, son deuxième film, CasaNegra, bat tous les records de fréquentation au Maroc, remporte plus de 21 récompenses à travers le monde et représente le Maroc aux Oscars 2010.

Programme spécial : Les deux pieds dans la marge / De la rue à l’écran 

19 h 30, à la Salle Le Tremplin

Un programme présenté par Funambules Médias

Josué Bertolino

Réalisateur-Accompagnateur, De la rue à votre écran.

Emily Laliberté

Artiste multidisciplinaire et idéatrice des projets de co-création de Funambules Médias.

Dimanche 9 avril

Dans le cadre du Ciné-Débat autour du film Le Chantier des possibles, les intervenants suivants seront présents :

13 h, la Salle Le Tremplin

Ève Lamont

Réalisatrice du documentaire Le chantier des possibles

Réalisatrice et camérawoman chevronnée, Ève Lamont est un électron libre qui plonge au cœur de réalités sociales souvent occultées. Elle n’a jamais cessé de pratiquer un cinéma engagé qui favorise la réflexion et le débat sur la place publique, mentionnons quelques-uns de ses documentaires : Méchante Job (2001) porte sur les alternatives face à la société du travail. Son film SQUAT! (2002) relate l’histoire de l’occupation d’un immeuble par des jeunes sans abri et est primé à HOT DOCS. Dans Pas de pays sans paysans (2005), la cinéaste va à la rencontre de citoyens et d’agriculteurs qui s’opposent à l’agro-industrie et cultivent autrement. Le commerce du sexe (2015), une plongée percutante dans l’industrie du sexe tarifé.

 

 

Michel Harnois

Modérateur du Ciné-Débat

Directeur général de la Société d’histoire de Shebrooke

Philippe Cadieux

M. Env, chargé de projet Well Inc., Direction générale adjointe – relation avec la communauté, Ville de Sherbrooke

Christian Bibeau

Directeur de la Corporation du développement communautaire de Sherbrooke

Pierre Marcoux

Directeur général de l’organisme le pont B.R.I.J.E (Bureau de référence et d’intervention Jeunesse Estrie)

Pierre Marcoux est le directeur d’un organisme de justice alternative qui
organisme communautaire se spécialise dans la gestion des rapports humains et la
gestion des conflits, que ce soit dans la sphère civile ou dans le cadre
judiciaire. Les personnes vivant des situations conflictuelles sont alors
accompagnées dans la gestion de celles-ci sur la base du dialogue. L’organisme de
justice alternative, qui a pignon sur rue au centre-ville de Sherbrooke depuis
1985, a été témoin de plusieurs transformations urbaines. Aujourd’hui, il se sent
interpellé par le projet Well inc. et fait partie d’un groupe d’organismes
communautaires, aussi situés au centre-ville, qui portent des préoccupations
humaines et sociales face à un tel projet.

Zaynê Akyol

Réalisatrice du film Gulîstan, Terre de Roses

15 h, La Maison du Cinéma

D’origine kurde, mais née en Turquie, Zaynê Akyol a grandi au Québec et étudié à l’UQÀM, où elle obtient son baccalauréat en communication, profil cinéma. Elle remporte plusieurs prix avec ses réalisations au fil des ans. L’exil, l’immigration et l’attente sont au coeur de ces premiers essais cinématographiques qui se déroulent entre le Québec et la Turquie. Zaynê termine des études supérieures en communication, au sein de la concentration « Cinéma et images en mouvement ». Elle produit à cette occasion un mémoire intitulé Relation et création commune en cinéma documentaire.

Le jury international sera présent dans le cadre de la Soirée de clôture :

19 h, à La Maison du Cinéma

Pierre Lebeau

Président du jury international

Diplômé de l’École nationale de théâtre du Canada en 1975, Pierre Lebeau partage ses activités entre le jeu et l’écriture. Il a été le récipiendaire d’un Jutra en 2003 pour son rôle de Séraphin dans Séraphin, un homme et son péché. Au théâtre, il a participé à plus de 50 pièces, dont Le Procès, En attendant Godot et Cyrano de Bergerac. Pierre Lebeau a reçu en 2009 le Grand Prix spécial des Amériques dans le cadre du Festival des Films du Monde de Montréal pour l’ensemble de sa carrière cinématographique.

Luce Couture

Membre du jury international et régional

Après des études en littérature et journalisme, Luce Couture a travaillé au Journal Option Globale, au Magazine L’Estrie, puis au Conseil de la Culture de l’Estrie. Elle s’est ensuite jointe à l’équipe du Théâtre Centennial de l’Université Bishop où elle fut directrice de programmation pendant 18 ans et directrice générale jusqu’en mai 2016. Diffuseure reconnue pour son audace, elle a reçu plusieurs prix au cours de carrière, dont le prix Reconnaissance RIDEAU et trois prix Opus.

Véronique Grenier

Membre du jury international

Véronique Grenier enseigne la philosophie au collégial. Elle est l’auteure du récit Hiroshimoi (Éditions de Ta Mère), chroniqueuse (Urbania et La Gazette des femmes), blogueuse (Les p’tits pis moé), conférencière et co-porte-parole de la campagne provinciale « Sans oui, c’est non! ».

Étienne Rousseau

Membre du jury international

Sherbrookois de naissance, Étienne Rousseau a gradué de la Faculté de génie de l’Université de Sherbrooke en 2010. Cependant, ses intérêts dépassent de beaucoup la dimension de la science et technologie. En effet, entre deux voyages « sac à dos », il concilie de façon harmonieuse son travail, les sports d’équipe, sa participation à un groupe musical, et, évidemment, sa passion pour le cinéma.

Anh Minh Truong

Membre du jury international

Réalisateur et scénariste œuvrant dans le domaine cinématographique et télévisuel, Anh Minh Truong a une filmographie de 17 courts et moyens métrages, et a réalisé de nombreux vidéoclips, publicités et séries télévisées. Il cumule à son actif une quarantaine de prix et distinctions. Il développe actuellement trois projets de long métrage.

Le jury régionnal sera également présent :

Gérald Coté

Membre du jury régional

Gérald Côté, professeur à l’Université Laval, a publié plusieurs articles et essais et donné diverses conférences internationales sur les cultures musicales du monde. Il a aussi été consultant pour des documentaires, ayant voyagé dans plus de 40 pays pour le compte de différents projets qui célèbrent la diversité des cultures.

Vincent Marie

Membre du jury régional

Vincent Marie est réalisateur. Agrégé et docteur en Histoire, il s’est spécialisé dans les approches des cultures visuelles (cinéma, bande dessinée). Il enseigne le cinéma au lycée Philippe Lamour à Nîmes et la sémiologie de l’image à l’Université de Montpellier (France). Avec Antoine Chosson, il a réalisé Bulles d’exil en 2014, un film documentaire sur la bande dessinée et l’immigration. Son dernier film Là où poussent les coquelicots sera projeté au festival en cette quatrième édition.

Luce Couture

Membre du jury international et régional

Après des études en littérature et journalisme, Luce Couture a travaillé au Journal Option Globale, au Magazine L’Estrie, puis au Conseil de la Culture de l’Estrie. Elle s’est ensuite jointe à l’équipe du Théâtre Centennial de l’Université Bishop où elle fut directrice de programmation pendant 18 ans et directrice générale jusqu’en mai 2016. Diffuseure reconnue pour son audace, elle a reçu plusieurs prix au cours de carrière, dont le prix Reconnaissance RIDEAU et trois prix Opus.

Un hommage sera rendu au Groupe Via le Monde, et à son président fondateur, soulignant les 50 années de réalisations et productions d’une diversité de documentaires à travers le monde :

Daniel Bertolino

Président et fondateur du Groupe Via le Monde

Daniel Bertolino est un des pionniers du cinéma québécois et la société qu’il a créée, Via le Monde, célèbre son 50e anniversaire en 2017. Sa carrière débutait à l’ORTF, en France, quand ses voyages au quatre coins de la planète l’amèneront en 1967 au Canada, d’où il poursuit sa carrière à travers le monde. Le catalogue des films qu’il a produit compte plus de 700 heures d’émissions, et plusieurs milliers d’heures d’archives, témoins des grands enjeux de notre époque.

Partenaires majeurs

Logo du partenaire: Ville de Sherbrooke
Logo du partenaire: SODEC
Logo du partenaire: Canada
Logo du partenaire: Radio-Canada
Logo du partenaire: La Maison du Cinéma
Logo du partenaire: Festival des traditions du monde
Logo du partenaire: Bell Média
Logo du partenaire: Destination Sherbrooke
Logo du partenaire: Régie du cinéma
×

Mon horaire

Avec une centaine de films et une dizaine d’événements, on vous comprend, ce n’est pas facile de faire des choix. Mon Horaire vous permet de créer un agenda personnalisé de vos coups de cœur afin de ne rien oublier. À chaque connexion vous retrouverez facilement ce qui vous intéresse dans notre programmation.

ou

Mot de passe oublié?

Réinitaliser le mot de passe

Choisir un nouveau mot de passe.

Retour